Gatineau beauty

Ecole de maquillage

La formation en maquillage

Beauté, cinéma, théâtre, effets spéciaux, body painting, voilà les domaines où le maquilleur professionnel pourra exercer son métier. Si la sensibilité et la culture artistiques ainsi que la rigueur ne s'enseignent pas, il existe en revanche divers établissements où acquérir l'indispensable technique. Les formations que dispensent les organismes publics que sont les lycées, CFA et autres IRFMA (Institut Régional de Formation des Métiers de l'Artisanat) dans le cadre d'un CAP, d'un BTS ou encore d'un bac professionnel orientés vers l'esthétique, la coiffure, la cosmétique ou la parfumerie ne sont pas suffisantes pour intégrer la profession. Tout au plus permettent-elles de se former à certains gestes ou à l'utilisation d'ustensiles et de produits spécifiques. Pour aborder le cœur du sujet, il faudra passer par des écoles privées, intégrables après le baccalauréat, qui proposent un enseignement davantage spécialisé.

L'école Sophie Lecomte située à Aix en Provence jouit d'une réputation grandissante depuis sa création il y a plus de vingt-cinq ans. Fait notable : elle est la seule école en France à délivrer une formation de « Maquilleur Artistique » reconnue par l'état au niveau bac + 2. Mille heures de cours théoriques et pratiques réparties sur deux ans, permettront à l'aspirant-maquilleur de se familiariser avec tous les différents aspects de la profession et d'apprendre entre autres choses à adapter un maquillage aux divers éclairages d'un plateau de tournage, imaginer, concevoir et poser des postiches, ou encore à mouler, sculpter et poser des prothèses. Il est également possible de suivre dans cette école le cursus d'un an « Maquilleur Conseil en Magasin ». Le coût de la scolarité oscille entre 6526 et 14690 euros par an en fonction du parcours choisi. La formation universitaire de la fondatrice de l'école, Sophie Lecomte, Docteur en Arts Plastiques et Sciences de l'Art, de même que la participation de ses étudiants à de nombreux concours prestigieux à travers le monde sont autant de gages de sérieux et d'efficacité de la pédagogie mise en place.

Cet établissement n'est évidemment pas le seul en France à proposer un enseignement de qualité. Paris, de par son statut de capitale culturelle, est sans conteste une ville stratégique où se former à l'art du maquillage (Voir ici). L'Institut Technique du Maquillage (ITM) propose également une formation de « Maquilleur Artistique » en deux ou trois ans et permet entre autres choses à ses élèves de collaborer à des projets cinématographiques en instaurant des partenariats avec des écoles de cinéma telles que l'ENS Louis Lumière à Saint Denis. Le cursus en deux ans coûte 7120 euros l'année. Le Conservatoire du Maquillage ou la Make Up For Ever Academy qui est présente à Paris et à Nice sont également des écoles qui ont pignon sur rue et qui ont une véritable volonté d'intégrer leurs élèves dans la profession. Les journées portes ouvertes organisées par toutes ces différentes structures sont évidemment le moyen idéal de choisir sa formation en toute connaissance de cause.



Information

Gatineau beauty, école de coiffure